Glossaire

 
A B C G L M N P S T V

A

Ascenseur : appareil élévateur installé à demeure, desservant des niveaux définis, comportant une cabine, dont les dimensions et la constitution permettent manifestement l'accès des personnes, se déplaçant au moins partiellement le long de guides verticaux, ou dont l'inclinaison sur la verticale est inférieure à 15 degrés.

Amortisseur : organe constituant une butée déformable en fin de course et comportant un système de freinage par fluide ou ressort (ou autre dispositif analogue).

B

Batterie : groupe d'ascenseurs liés électriquement, dont les commandes palières sont communes, desservant les mêmes niveaux et ayant à chacun de ces niveaux des portes d'accès suffisamment proches et visibles simultanément. On parle de duplex, triplex, ...

C

Centrale hydraulique : (en fait oléo-électrique, car pour les ascenseurs dits " hydrauliques ", il y a bien longtemps que l'on n'utilise plus l'eau comme force motrice) : ensemble des organes moteurs assurant le mouvement et l'arrêt de l'ascenseur, comprenant un réservoir d'huile, une pompe, son moteur et les électro-vannes de commande.

Charge nominale : charge pour laquelle l'appareil a été construit. Elle s'exprime en kilogrammes et en nombre de personnes.

Contrepoids : charge mobile située à l'autre extrémité des câbles de traction et permettant de contrebalancer la cabine.

Course : distance entre le niveau desservi le plus bas et le plus haut.

Cuvette : partie de la gaine située en contrebas du niveau d'arrêt inférieur desservi par la cabine.

G

Gaine : volume dans lequel se déplacent la cabine et le contrepoids s'il en existe un. Ce volume est matériellement délimité par le fond de la cuvette, les parois et le plafond.

L

Limiteur de vitesse : organe qui, au-delà d'une vitesse de réglage prédéterminée, commande l'arrêt de la machine et, si nécessaire, provoque la prise du parachute.

M

Monte-charge : appareil élévateur installé à demeure, desservant des niveaux définis, comportant une cabine inaccessible aux personnes par ses dimensions et sa constitution, se déplaçant au moins partiellement le long de guides verticaux ou dont l'inclinaison sur la verticale est inférieure à 15 degrés.

N

Niveau : palier desservi (sous-sol, rez-de-chaussée, étage).

P

Panoramique : ascenseur disposant de parties vitrées permettant la vue vers l'extérieur.

Parachute : organe mécanique destiné à arrêter et à maintenir à l'arrêt la cabine ou le contrepoids sur ses guides en cas de survitesse à la descente ou de rupture des organes de suspension.

Porte(s) de cabine : portes obturant les baies de cabine (donc embarquées), afin d'éviter les risques de coincement des usagers. Toutes les cabines d'ascenseurs doivent en être équipées (articles L 125-1 et 2 du Code de la Construction).

Portes palières : portes obturant à chaque niveau (donc fixes) les ouvertures dans la gaine servant d'accès à la cabine d'ascenseur. Afin d'éviter les chutes de personnes dans la gaine, leur ouverture n'est possible qu'en présence de la cabine.

Précision d'arrêt : différence de niveau entre le plancher de la cabine et celui du palier desservi à l'arrêt de l'appareil.

S

Serrure : système de sécurité électromécanique verrouillant la porte palière en l'absence de la cabine.

T

Téléalarme : une simple pression sur le bouton d'alarme permet à l'usager de dialoguer avec un opérateur du centre de réception des appels qui déclenchera l'intervention dans les plus brefs délais.

Télésurveillance : aux fonctions de la téléalarme, elle ajoute la surveillance permanente du fonctionnement des différents composants de l'ascenseur et peut transmettre automatiquement toute information permettant d'agir avant ou dès l'apparition d'un dysfonctionnement de l'installation, assurant ainsi une disponibilité maximale de l'installation.

Trafic : condition d'utilisation de l'ascenseur : fréquence et quantité des démarrages de la cabine, niveaux desservis et flux des personnes transportées.

V

Vitesse : vitesse de déplacement vertical de la cabine. Elle s'exprime en mètres par seconde.